S’abandonner à la volonté cosmique – départ

« I never hurt nobody but myself and that’s nobody’s business but my own. »
Billie Holiday

MARTINIQUE_025

Affalée dans un canapé, une pile de carnets, de livres et d’albums photos lui servent d’accoudoir. L’Anti-Oedipe figure en bonne position, presque masqué par ses cheveux jetés sur le côté. La paume de sa main accueille sa joue. Elle fume son calumet. Plus bas, à plat ventre sur un tapis, les jambes repliées au-dessus des fesses, une peau de castor sur la tête, je feuillette Tristes Tropiques, en regardant entre deux lignes, d’un air abruti, « Les Feux de l’Amour ».

Est-il véritablement possible d’échapper à sa condition ?

Lire la suite

Publicités